La beauté

6665_n

La beauté étreint le cœur de l’amoureux… elle est divine et la souffrance le chavire, frêle esquif dans l’océan d’amour.

Le cœur embrasse toutes les tempêtes et s’abandonne au vertige de l’extase, assoifé par le feu du désir, il s’embrase et connaît la brulûre de la passion.

Dans le vide de l’immensité, le cœur se pose, serein dans l’instant.

Ma Premo

.

Les commentaires sont fermés.